Connect with us
Epic Year Book Epic Year Book

News Pop Culture

La trend photos des années 90 par IA : Attention !

Published

on

Les photos de classe des années 90 générées par l’intelligence artificielle (IA) sont actuellement en vogue sur les réseaux sociaux. Vous avez peut-être déjà remarqué de nombreuses publications dans ce style, notamment celles de créateurs de contenu tels que le YouTubeur Gastronogeek, le vlogger Pape San, ou encore la streameuse Trinity. Mais ce qui rend cette tendance encore plus remarquable, c’est l’application qui la rend possible : Epik.

De quoi on parle ?

Epik, une filiale de la société sud-coréenne Snow Corporation, propose une application payante (7 euros) qui permet de transformer 8 à 12 de vos propres photos en une soixantaine d’images avec des tenues et des coiffures inspirées des années 1990. Cette application est devenue extrêmement populaire, se hissant au sommet des classements de l’App Store d’Apple et du Play Store de Google, avec plus de 50 millions de téléchargements.

Epik Ai Year Book exemples
Voici le genre de photos que peux générer l’application

Le loup dans la bergerie…

Cependant, derrière ce succès se cache un problème majeur : Epik collecte une quantité considérable de données personnelles. Les informations concernant les données collectées et leur utilisation restent très limitées, ce qui soulève des préoccupations quant à la protection de la vie privée. En outre, pour générer les photos, l’application collecte non seulement les données de vos photos sélectionnées, mais également celles de toutes les photos présentes sur votre téléphone. Il s’agit de la collecte de données biométriques, qui comprend des informations permettant d’identifier une personne, telles que les empreintes digitales, l’ADN, ou encore les caractéristiques oculaires.

L’application Epik a été développée en Asie, où les lois encadrant la collecte de données biométriques sont largement inexistantes, ce qui soulève des inquiétudes supplémentaires quant à la manière dont ces données sont traitées.

Un problème qui touche tout le monde

Un autre aspect préoccupant de cette tendance concerne le monde du cinéma et de la télévision, en particulier à Hollywood. Les acteurs américains reprochent aux utilisateurs de cette application de détourner l’attention du véritable enjeu de la démocratisation de l’IA. En participant à cette tendance, ils estiment que l’utilisation de l’IA devient une activité ludique, faisant oublier les véritables questions liées à cette technologie.

Par exemple, Caroline Renard, scénariste et réalisatrice de télévision et de cinéma, a exprimé ses inquiétudes sur les réseaux sociaux : « Nous ne serons jamais libres. On fait des grèves et on essaie de lutter contre la technologie de l’IA et vous, vous faites des conneries comme ça. »

En fin de compte, cette tendance des photos des années 90 générées par l’IA peut sembler amusante, mais elle soulève des questions sérieuses sur la protection de la vie privée et le détournement de l’attention par rapport aux enjeux réels de l’intelligence artificielle. Il est important de prendre en considération l’envers du décor avant de plonger dans cette tendance.

Jules Thiébaut

Je suis pas extraverti je suis extra tout court.

Je suis pas extraverti je suis extra tout court.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

TOP ARTICLES

🔴 En LIVE sur Twitch Notre chaîne Twitch